U-486 : le mystère du sous-marin nazi enfin résolu ?

Un sous-marin allemand en 1938 Un sous-marin allemand en 1938 (illustration) [Archives fédérales allemandes]

Pour les chasseurs d'épaves, le mystère de l'U-486 - coulé en avril 1945 - demeurait l'un des plus énigmatiques. Des travaux sous-marins viennent de le mettre à jour au large de la Norvège.

12 avril 1945. Le président américain Roosevelt meurt à Warm Springs (Georgie) tandis que les forces soviétiques convergent sur Berlin où elles vont engager le combat quatre jours plus tard. Au large des côtes de Norvège et de la ville de Bergen se déroule un combat bien plus obscur : le sous-marin allemand U-486 affronte un autre submersible battant pavillon britannique et baptisé HMS Tapir.

C'est l'Anglais qui s'avère le plus fort. Commandé par le capitaine Roxbourgh, il parvient à torpiller son adversaire qui est littéralement cisaillé en deux et coule rapidement. Aucun membre de l'équipage ne survit. Le sous-marin U-486 s'était notamment illustré lors de la veillée de Noël 1944 en coulant au large de Cherbourg le Leopoldville, un navire belge transportant des troupes américaines. Le naufrage avait fait 819 morts.

 

Perdu depuis 68 ans

Depuis cette bataille, la trace de l'U-486 s'était perdue, malgré les investigations poussées des chasseurs d'épaves et autres passionnés d'exploration. Or, selon une information communiquée lundi matin par le porte-parole du musée maritime de Bergen, la carcasse du sous-marin, effectivement coupée en deux, aurait été retrouvée par 250 mètres de fond, lors de la pose d'un oléoduc.

Au-delà de son intérêt historique, cette épave récèle un intérêt technologique puisque les ingénieurs allemands l'avaient équipé d'une enveloppe caoutchouteuse destinée à atténuer sa "signature" radar. Hasard géographique, le gisement de l'U-486 est situé à deux kilomètres de celui de l'U-864, coulé le 9 février 1945 par le HMS Venturer alors qu'il tentait de rallier le Japon dans le cadre de la mission secrète "Caesar".

 

Le sort de l'U-864

Le sort de l'U-864 pose un problème environnemental d'envergure puisque son épave est sensée renfermer deux tonnes de mercure. Parmi les solutions envisagées pour limiter le risque écologique : la création d'un sarcophage en dur.

On estime que sur les 40.000 marins engagés dans les sous-marins allemands, près de 28.000 sont morts au combat durant la Seconde guerre mondiale.

 

Picardie : le bunker géant d'Hitler, bientôt monument historique ?

Un message datant de la Seconde guerre mondiale retrouvé à la patte d'un pigeon mort.

Vous aimerez aussi

Le site antique de Teotihuacán, au Mexique, est l'un des plus grands sanctuaires d'Amérique du Sud.
Archéologie Mexique : un «passage vers le monde souterrain» découvert sous la pyramide de la Lune
Archéologie La plus ancienne épave de bateau au monde découverte dans la mer Noire
Archéologie Découverte rare de traces d'un bateau viking en Norvège

Ailleurs sur le web

Derniers articles