Vidéo : la NASA teste les parachutes de la capsule Orion

La capsule Orion au moment de son largage depuis le C-17 La capsule Orion au moment de son largage depuis le C-17[© NASA]

Orion est le futur véhicule spatial conçu par la NASA pour effectuer des missions habitées, y compris autour de la Lune. Comme ses "ancêtres" de l'épopée Apollo, des parachutes seront utilisés lors du retour sur terre d'Orion. D'où l'importance cruciale de ces tests.

Le test des parachutes d'Orion, réalisé le 1er mai dans la région de Yuma, en Arizona, a été réalisé dans des conditions extrêmes. La NASA a en effet cherché à observer comment ces parachutes se comportaient dans un contexte fortement dégradé, en simulant des dysfonctionnements.

Les parachutes ont été déployés alors que la capsule, larguée à 25.000 pieds d'altitude (environ 7.600 mètres) par un gros porteur C-17, atteignait la vitesse vertigineuse de 400 km/heure. Mais pour pimenter l'exercice, deux des parachutes secondaires et un des trois parachutes principaux ont été faussés par les ingénieurs.

En mode normal, les parachutes secondaires sont utilisés pour réorienter la capsule Orion lors de son arrivée sur la terre, tandis que les parachutes principaux opèrent le principal ralentissement en trois paliers. La surface réunie de la toile des trois parachutes pourrait recouvrir la surface d'un terrain de football américain (90 x 50 mètres).

 

 

Le test du 1er mai a été concluant, en dépit des difficultés de l'exercice et les résultats prouvent la fiabilité du design du système de parachutes, a expliqué dans un communiqué Chis Johnson, le responsable du programme. Les informations recueillies permettront d'améliorer encore le système avant de le qualifier pour des vols habités.

Le prochain test du système de parachutes sera réalisé en juillet, avec un largage prévu à l'altitude record de 10.000 mètres. Le test en conditions réelles est prévu pour 2014, dans le cadre d'une mission inhabitée.

La première mission habitée est fixée à l'horizon 2020. L'équipage d'Orion, composé de quatre astronautes, ira se placer en orbite de la Lune. Une première depuis la mission Apollo 17 qui remonte à 1972.

 

L'homme pourrait vivre sur Mars dans vingt ans

Une comète géante menace la planète Mars

Une "grappe" d'OVNI repérée dans le ciel d'Astrakhan

À suivre aussi

espace Flash lumineux sur mars : l'hypothèse de la NASA
espace Vidéo : frôlé par une météorite en pleine chute libre
Photo fournie par Arianespace du lancement le 19 décembre 2013 à Kourou d'une fusée Soyouz  [Jm Guillon / ESA CNES Arianespace/AFP/Archives]
sciences Guyane: une fusée Soyouz décolle avec à bord le satellite Sentinel-1A

Ailleurs sur le web

Derniers articles