AdopteUnMec.com se lance en Espagne, en Italie et en Pologne

Des jeunes filles lors d'un évènement organisé par le site Adopteunmec.com [Fred Dufour / AFP/Archives] Des jeunes filles lors d'un évènement organisé par le site Adopteunmec.com [Fred Dufour / AFP/Archives]

Le site de rencontre français AdopteUnMec.com, qui a connu cette année "une croissance exceptionnelle" de son chiffre d'affaires, se lance en Espagne, en Italie et en Pologne, a annoncé mercredi Thomas Pawlowski, son directeur marketing et communication.

"AdopteUnMec.com est lancé en Espagne, en Italie et en Pologne", a déclaré à l'AFP Thomas Pawlowski à propos de ce site de rencontre, créé en 2008. Baptisés "AdoptaUnTio.es" en Espagne ou "AdottaUnRagazzo.it" en Italie, les sites seront adaptés aux "particularités culturelles locales", selon le dirigeant. Il fait notamment référence aux "blagues sur les roux qui n'auraient pas fonctionné en Espagne", une campagne de publicité diffusée en France sur ce thème.

"Cette année (allant d'avril 2012 à avril 2013, ndlr), on a fait une croissance assez exceptionnelle. On a fait +71% avec un chiffre d'affaires hors taxes de 16,1 millions d'euros, contre 9,4 millions d'euros pour l'exercice précédent", a précisé Thomas Pawlowski.

Le site compte une quarantaine de salariés et "devrait être autour de 25 à 30% de bénéfice avant imposition, comme l'année dernière", a-t-il ajouté.

"Mais on a un vrai problème, on a été plagié en Allemagne et en Italie, par exemple", a souligné Thomas Pawlowski, donnant l'exemple du site allemand "shopaman.de" qui reprend le même concept et une présentation similaire.

"En France, on a déjà essayé de nous copier plusieurs fois. En revanche, aujourd'hui, à l'échelle européenne, on ne peut rien faire et ça c'est une vraie problématique pour une société qui veut se lancer à l'étranger", a-t-il poursuivi.

Les dirigeants d'AdopteUnMec.com doivent rencontrer prochainement le cabinet de Fleur Pellerin, la ministre de l'Economie numérique, à ce sujet, selon Thomas Pawlowski.

AdopteUnMec.com revendique 5,7 millions d'inscrits depuis sa création et 468.640 abonnés payants au 31 avril 2013.

Vous aimerez aussi

Ligue des Champions Ligue des Champions : matches en streaming, quels sont les risques ?
Facebook a annoncé le 28 septembre que quelque 50 millions de comptes avaient été piratés  [Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives]
Internet Nouvelle crise pour Facebook, avec un piratage massif
Des French days moins longs et plus efficaces ?
Soldes Des French Days moins longs et plus efficaces ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles