Brevets: Microsoft remporte sa bataille contre Motorola

Le logo de Microsoft [Kevork Djansezian / Getty Images/AFP/Archives] Le logo de Microsoft [Kevork Djansezian / Getty Images/AFP/Archives]

La Commission américaine du commerce international (ITC) a tranché en faveur de Microsoft dans le litige opposant le groupe informatique américain à Motorola (Google) qui l'accusait d'avoir violé plusieurs de ses brevets pour la console de jeux Xbox 360.

"L'enquête est terminée", a annoncé l'ITC dans une note expliquant qu'elle rejetait la plainte de Motorola Mobility, déposée fin 2010.

Motorola Mobility soutenait que la Xbox 360 de Microsoft violait ses brevets notamment sur la technologie de transmissions de données sans fil.

Une victoire de Motorola devant l'ITC lui aurait permis de demander l'interdiction de l'importation aux Etats-Unis des consoles de jeux de Microsoft, fabriquées en Chine, ou du moins de forcer le groupe informatique à conclure un accord de licence avec lui.

Motorola Mobility, propriété de Google depuis 2012 qui l'avait alors acquis pour 12,5 millions de dollars, a jugé que cette décision était "décevante" et devrait étudier ses différentes possibilités de recours.

Une console de jeux Microsoft XBox 360 [Michal Czerwonka / Getty Images/AFP/Archives]
Photo
ci-dessus
Une console de jeux Microsoft XBox 360

"C'est une victoire pour les clients de Xbox et cela confirme notre point de vue selon lequel Google n'a aucune base pour bloquer nos produits", a déclaré Microsoft dans un communiqué.

Mardi, Microsoft avait dévoilé sa nouvelle génération de consoles avec la Xbox One présentée comme une plate-forme de divertissement domestique allant bien plus loin que le jeu vidéo.

Le système permettra de passer des jeux à la télévision et à Internet et le logiciel Skype (détenu par Microsoft) sera aussi intégré.

La Xbox One doit faire son arrivée sur le marché d'ici la fin de l'année.

"C'est le début d'une nouvelle génération de jeux, de divertissement et d'une nouvelle génération de télévision intelligente", avait déclaré Yusuf Mehdi, l'un des cadres de Microsoft.

Vous aimerez aussi

Sécurité informatique RGPD : le service Data Legal Drive accompagne les entreprises dans leur mise en conformité
Robot Sphero présente Bolt, son petit droïde surdoué du Code
IRM dite classique d'un cerveau atteint d'une tumeur (photo d'illustration).
Médecine Bientôt une application pour détecter les tumeurs cérébrales ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles