Implanter des souvenirs dans votre tête, bientôt possible ?

Il sera peut-être bientôt possible de connaître le fonctionnement de la mémoire dans le processus de création de souvenir. [[MIGUEL MEDINA / AFP]]

Pour la première fois, des scientifiques américains sont parvenus à manipuler des mémoires de souris et à y implanter de faux souvenirs. Cette avancée pourrait permettre, à terme, de reconnaître les vrais témoignages des faux dans le domaine judiciaire.

 

D’après les résultats d’une étude publiée dans la revue Science, des chercheurs américains ont réussi à implanter de faux souvenirs dans la mémoire de souris. Une avancée qui pourrait permettre de mieux saisir le fonctionnement de la mémoire, explique Le Figaro.

Pour arriver à de tels résultats, ces chercheurs du MIT ont utilisé une technique mise au point il y a une dizaine d’années, l’optogénétique, qui consiste à activer certains neurones, au préalable génétiquement modifiés, en les exposant à la lumière.

Cette fois, les chercheurs ont donc réussi à manipuler la mémoire de souris. Pour cela, ils les ont d’abord placées dans une boîte A, un environnement qu’elles ne connaissaient pas.

Le lendemain, les scientifiques ont placé les souris dans boîte B, un nouvel environnement inconnu pour les rongeurs. Dans cette boîte, grâce à un faisceau lumineux intra-cérébral, les neurones qui étaient liés aux souvenirs de la boîte A ont été réactivés.

En même temps, les souris subissaient un petit choc électrique sur les pattes, qui crée chez elles un sentiment de peur. Les souris ont ensuite été remises dans la boîte A. Bien qu’elles n'ont pas subi de choc électrique, elles ont pris peur, le souvenir de la boîte A étant désormais lié à celui de la douleur.

 

Une utilisation dans le domaine légal ?

Cette expérience prouve ainsi que les souvenirs sont construits, reconstruits et susceptibles d’être modifiés.

«L'être humain est un animal très imaginatif. Et comme chez nos souris, il est tout à fait possible que des évènements émotionnellement forts puissent être associés à une expérience passée et conduire à un faux souvenir», explique Susumu Tonegawa, Prix Nobel en 1987, pour Le Figaro.

Et même si les souvenirs sont faux, l’expérience montre qu’ils ont toutefois une influence sur les émotions des sujets.

Cette avancée majeure dans le domaine de la mémoire pourrait déboucher sur des progrès en matière judiciaire. Si les scientifiques peuvent comprendre comment le cerveau peut produire des faux souvenirs, il deviendrait alors possible de distinguer les vrais témoignages des faux. 

 

A l'aube du contrôle par la pensée

Un scientifique souhaite se donner la mort pour ressusciter

Des cellules souches résistent à la mort

Un appli pour mesurer l'intelligence des chiens

Une puce électronique qui imite le cerveau

 

À suivre aussi

animaux Un énorme requin blanc repéré au large de l'Australie
animaux Vidéo : Mini-Winnie, 1ere chienne britannique clonée
Photo fournie par Arianespace du lancement le 19 décembre 2013 à Kourou d'une fusée Soyouz  [Jm Guillon / ESA CNES Arianespace/AFP/Archives]
sciences Guyane: une fusée Soyouz décolle avec à bord le satellite Sentinel-1A

Ailleurs sur le web

Derniers articles