Transgenre, il est le premier Européen à accoucher d'un garçon

L'enfant est né le 18 mars 2013. Il n'a juridiquement pas de mère.[CC / LisaW123]

Né(e) femme, un transsexuel allemand qui avait conservé son utérus et ses ovaires, a donné naissance à un garçon. Premier cas de ce type répertorié en Europe, cette naissance donne lieu à une série d'interrogations éthiques et juridiques.

 

La naissance remonte au 18 mars dernier, mais n'a été rendue publique que récemment. Ce jour-là, une personne transgenre, qui a souhaité demeurer anonyme, a accouché à son domicile dans le quartier de Neukoelln à Berlin après insémination grâce à un donneur de sperme.

Née femme, mais devenue homme à la suite de traitements hormonaux, qui ont notamment développé sa pilosité faciale et fait disparaître sa poitrine, la personne avait néanmoins conservé la totalité de son appareil reproductif féminin.

L'enfant, qui s'avère être un garçon, n'a pas de mère juridiquement. En effet, en accouchant à domicile, son "père" a voulu éviter la déclaration de naissance qui décline l'identité de la mère pour rester pleinement et seulement "père" du petit garçon.

Cette situation n'a pas manqué de poser des questions juridiques complexes. En effet, depuis 2011, le droit allemand établit que les organes reproductifs ne doivent plus être nécessairement supprimés pour autorisé un changement de sexe à l'état civil. Une disposition qui a permis cette naissance.

Il s'agit de la première naissance de ce type en Allemagne. Un cas similaire était survenu aux États-Unis où une personne transgenre FtM (female to male), Thomas Beatie, avait accouché de trois enfants en 2008, 2009 et 2010.

 

Un enfant transgenre autorisé à utiliser les toilettes des filles

Braddley Manning : "Je suis une femme !"

Première en Suède : un vestiaire sans genre

 

À suivre aussi

Angela Merkel rassure sur sa santé
Allemagne Angela Merkel rassure sur son état de santé
Des girafes au zoo Hellabrunn de Munich, le 12 juillet 2019 en Allemagne [Christof STACHE / AFP]
Allemagne Au nom de la tolérance, visite sur l'homosexualité au Zoo de Munich
Allemagne Angela Merkel assure : «Je vais très bien», après de nouveaux tremblements ce mercredi à Berlin

Ailleurs sur le web

Derniers articles