Un scientifique aurait trouvé "l’élixir de jouvence"

Le professeur Shinkichi Tawada et son élixir de jouvence / illustration Le professeur Shinkichi Tawada et son élixir de jouvence / illustration [AFP PHOTO / Yoshikazu TSUNO]

Selon un scientifique d’Okinawa (Japon), le getto, une plante de la région, augmenterait de façon significative l’espérance de vie. Cet "élixir de jouvence", expliquerait pourquoi les habitants de l’archipel ont longtemps été les champions du monde de longévité.

 

Pendant longtemps les habitants d’Okinawa, un archipel situé au sud-ouest du Japon, étaient connus pour avoir la durée de vie la plus longue au monde.

Si les femmes de la région font toujours partie des Japonaises qui vivent le plus longtemps, 87 ans en moyenne, les hommes ont en revanche dégringolé à la trentième place du classement avec 79,4 ans. Ils ont le taux d’obésité le plus élevé du pays.

La découverte de Shinkichi Tawada, révélée ces dernières heures par les médias japonais, pourrait toutefois inverser la tendance et redonner à Okinawa ses lettres de noblesse.

Selon ce professeur en agronomie, le getto (prononcé ‘’guetto’’), une plante locale de la famille du gingembre, augmenterait en effet de façon très significative l'espérance de vie. 

 

Expérience sur des vers

Tout est parti d’une expérience au cours de laquelle l’équipe de Shinkichi Tawada a divisé en deux groupes une population de démotodes, des vers qui ne vivent qu’un mois environ.

Les chercheurs ont constaté que la durée de vie des vers du premier groupe, exposés quotidiennement au getto, avait augmenté en moyenne de 22.6% par rapport à ceux du second groupe, qui en étaient privés.

Les grandes feuilles vertes, les baies rouges et les fleurs blanches de la plante regorgent de resvératrol, un antioxydant naturel présent également dans le raisin, dont les effets sur la longévité sont connus depuis longtemps.

 

Retour aux sources

Grâce à son étude, Shinkichi Tawada espère redonner aux habitants d’Okinawa le goût du getto et des aliments locaux  qui firent de sa région la championne du monde de la longévité.

C'est ainsi que la plante est utilisée dans la préparation du Muchi, un plat typique d’Okinawa constitué de pâte de riz entourée d’une feuille de getto. "Traditionnellement, les habitants d’Okinawa ont toujours considéré qu’en mangeant le muchi (…) on s’immunise contre le rhume, et qu’on gagne force et vigueur", explique M. Tawada.

Mais aujourd’hui, la plante est délaissée. Les enseignes de restauration rapide s'étant multipliées pour satisfaire les quelque 19.000 militaires américains stationnés sur l’île, leur mode de vie a déteint sur les locaux.

"Aujourd’hui les jeunes mangent beaucoup trop de fast food. L'espérance de vie est en train de baisser considérablement. (...) Il est temps de renouer avec les traditions culinaires de la région", estime le professeur Tawada.

 

Bientôt dans nos assiettes ?

Sur le marché de Naha, la principale ville de l'archipel, les personnes âgées achètent encore le getto et le goya, une autre plante traditionnelle utilisée elle aussi pour ses vertus sur la santé.

L’intérêt pour le getto est tel que des agriculteurs envisagent maintenant d’augmenter sa production. "Nous ne voulons plus nous contenter d’Okinawa, nous voulons conquérir le marché international et exporter le getto”, déclare Isamu Kina, de la société Rich Green, principale productrice dans la région.

Même si "aujourd’hui, le getto est utilisé dans les produits de beauté, ce n'est qu'une partie de son potentiel. On peut l’utiliser dans le domaine médical et d'autres secteurs à forte valeur ajoutée", prédit le professeur Tawada. 

 

C'est le dernier homme sur Terre à être né au XIXe siècle

Les secrets de l'éternelle jeunesse

La longévité oui, mais dans quel état ?

 

À suivre aussi

Andrew Porter, l'un des jeunes joueurs de l'équipe d'Irlande
Tourisme Le Japon plus tolérant avec les tatouages pour la Coupe du monde de rugby ?
Japan Expo «Je veux dépasser Star Wars», entretien avec Yoshiyuki Tomino, créateur de Gundam
Manga Leiji Matsumoto, créateur d'Albator, à Japan Expo : «la France m'a énormément influencé»

Ailleurs sur le web

Derniers articles