Des pièces d'avion «imprimées» en 3D

BAE Systems a effectué «avec succès» le premier vol d’un avion contenant des composants imprimés en 3D[Emmanuel Dunand / AFP/Archives]

L’imprimante 3D est l’avenir de l’aérospatiale. C'est en tout cas ce qu'a affirmé BAE Systems dimanche.

 

Le groupe britannique de défense BAE Systems a annoncé dimanche qu’il avait effectué «avec succès» le premier vol d’un avion de combat Tornado contenant des composants de métal imprimés en 3D.

Un couvercle de protection pour la radio du cockpit de l’appareil ainsi que des pièces dans le système d’arrivée d’air et dans le train d’atterrissage avaient été réalisés en amont par une imprimante 3D.

Cette première pourrait révolutionner l’aérospatiale puisque, selon BAE Systems, certaines pièces coûtaient moins de 100 livres (120 euros) à fabriquer.

Cela permettrait d’économiser des centaines de milliers de livres par an

 

Imprimante 3D : à quoi ça sert, comment ça marche ?

Des imprimantes 3D vendues au grand public

À suivre aussi

Le salon Made in France vient d’ouvrir ses portes
Innovation Le salon Made in France vient d’ouvrir ses portes
Innovation Le CNRS découvre une nouvelle source d'énergie à base de transpiration
recyclage Des tee-shirts faits à partir de tomates

Ailleurs sur le web

Derniers articles