Que va changer l'arrivée de Netflix en France ?

Les dirigeants de Netflix seront en France en fin de semaine. Ils vont ouvrir les négociations quant à la question de l'implantation du site de streaming en France. [JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP / Archives]

Les dirigeants du site de vidéos en streaming entament cette semaine les négociations commerciales pour une installation en septembre en France. Comment Netflix va-t-il faire évoluer l’offre audiovisuelle des Français ?

 

Netflix est un site de vidéo en streaming (SVOD) qui propose à ses abonnés de nombreux films et séries contre un abonnement mensuel de 8 dollars. La force de Netflix repose sur l’accessibilité de son contenu, qui est disponible sur plus de 1 000 plateformes technologiques (télévisions, ordinateurs, tablettes, consoles de jeux, smartphones).

L’expansion du site n’en finit plus sur ces dernières années. En 2009, Netflix comptait 11 millions d’abonnés dans le monde entier. Aujourd’hui, le site revendique 40 millions d’abonnements dont 33 aux Etats-Unis. Le site est accessible dans plus de 50 pays et s’attaque désormais aux marchés européens, et notamment français.

Les  dirigeants de Netflix seront en France en fin de semaine pour entamer les négociations dans le but de s’implanter dans le paysage numérique du pays. Ils devraient y rencontrer des producteurs, le ministère de la Culture, Bercy et la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD). La ministre déléguée à l’économie numérique, Fleur Pellerin s’est entretenue avec le PDG du groupe, Reed Hastings, en janvier. Elle avait déclaré que « rien n’empêchait Netflix de venir en France ». 

 

Les Français, des consommateurs parfaits

Les Français sont les plus importants consommateurs de cinéma en Europe. Ils sont aussi les premiers consommateurs de séries US en Europe : une aubaine pour Netflix qui dispose du contenu nécessaire pour satisfaire la clientèle française. Avec plus de 100 000 films disponibles, des séries inédites (House of Cards, Lylyhamer) : les français sont les clients parfaits. 

De plus, le prix de l’abonnement est attractif pour le consommateur français. Si Netflix arrive en France, l’abonnement oscillerait entre 6 et 8 euros par mois. A titre comparatif, CanalPlay, le nouveau service SVOD de Canal+, coûte 10 euros par mois au consommateur.

Le streaming remplace petit à petit les chaînes de télévisions. Aux Etats-Unis, Netflix détient désormais plus d’abonnées sur le territoire américain que la chaîne télévisuel HBO (33 millions contre 28.7 millions). En France, c’est Canal + qui pourrait pâtir de l’arrivée du site américain. Le groupe a d'ailleurs anticipé son arrivée en proposant une nouvelle offre dans son bouquet : Canal + Séries.

En revanche, si Netfix venait à s’établir en France, il devrait s’accommoder d’une législation française bien différente de celle des Etats-Unis.

 

L'exception culturelle, un osbtacle

La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti a donné une interview au JDD où elle pose les conditions que Netflix devra remplir pour s'implanter en France. "Netflix devra favoriser le développement de la diversité culturelle, comme le font les salles de cinéma, les chaînes de télévision et des plateformes françaises comme CanalPlay Infinity, VidéoFutur, FilmoTV, UniversCiné, en diffusant un certain nombre d'œuvres françaises et européennes".

Les services de SVOD en France doivent verser 12 a 15% de leur chiffre d’affaires annuel net. Si Netflix arrive en France il sera soumis à cette réglementation. Son C.A  sur l’année 2013 est de 3.609 milliards de dollars, de quoi largement souscrire à la réglementation française.

Enfin, l’exception culturelle française complique l’arrivée en France de Netflix. La chronologie des médias en France ne permet pas d’exploiter un film en SVOD pendant 36 mois après sa sortie au cinéma. L’offre de films proposés par Netflix ne serait pas aussi profitable qu’aux Etats-Unis.  

Aurélie Filippetti a rappelé que si Netflix ne remplissait pas les conditions, l’Etat dispose de « tout un arsenal de mesures » pour contrecarrer son implantation.

 

Angry Birds a servi d'espion à la NSA

House of Cards, la première série en VOD

Google : après les lunettes, les lentilles

 

À suivre aussi

Télévision Laetitia Casta dans une série fantastique bientôt sur Arte, Odile Vuillemin et Arnaud Ducret dans le biopic sur Grégory Lemarchal... Les 3 infos TV
Séries «V Wars» : Ian Somerhalder traque les vampires sur Netflix
Cinéma Martin Scorsese demande aux spectateurs de ne pas regarder «The Irishman» sur leur portable

Ailleurs sur le web

Derniers articles