Mittal : grandeur et déclin

Le groupe Mittal emploie 250 000 personnes réparties dans 60 pays Le groupe Mittal emploie 250 000 personnes réparties dans 60 pays[Arte]

Investigation rigoureuse sur l'un des groupes les plus puissants de la planète, "Mittal la face cachée de l'empire" dresse le portait d'un magnat de l'acier et décrypte ses méthodes.

 

Entre 2006 et 2014, Arcelor Mittal a versé 19 milliards d'euros de dividendes à ses actionnaires, la famille Mittal empochant 40% de cette somme... Issu d'une famille modeste de Calcutta, le magnat indien Lakshmi Mittal s’est construit une fortune en 15 ans.

Parti de rien et devenu le N°1 de l’acier, son groupe est un véritable empire qui emploie 250 000 personnes dans 60 pays. Mais hier sauveur à la faveur de son OPA sur le groupe Arcelor, Mittal est aujourd’hui «l’ennemi social n°1 de la sidérurgie européenne».

Arte diffuse ce soir la nouvelle enquête de Jérôme Fritel, réalisateur de «Goldman Sachs, la banque qui dirige le monde». Pour la première fois, certains des proches de celui qui voulait devenir «le roi de l’acier» témoignent et racontent l’homme.

Leurs révélations lèvent le voile sur les méthodes de l’icône des pays émergents battant l’ouest à son propre jeu, un homme qui voit aujourd’hui son empire menacé par cette même mondialisation dont il était le héros.

Prédateur ou visionnaire, le documentaire tente de révéler le véritable visage de celui qui a bâti son empire sur des coups de pokers et des raids boursiers.

 

Mittal, la face cachée de l’Empire, Arte, mardi 16 septembre à 20h50.

Un extrait ici.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles