Doria Tillier anime la grande soirée anniversaire de Canal+

Doria Tiller, ex Miss Météo du Grand Journal, anime une soirée spéciale sur Canal+ Doria Tiller, ex Miss Météo du Grand Journal, anime une soirée spéciale sur Canal+[Augustin Détienne - Canal+]

Pour célébrer ses 30 ans, la chaîne Canal+ propose mardi 4 novembre une soirée exceptionnelle enregistrée au Palais des Sports. Le show, qui mêle scène, magnétos et musique live, est présenté par Doria Tillier. L’ex-miss Météo du Grand journal, très flattée par la proposition, réalise ainsi son rêve de devenir maîtresse de cérémonie.

 

Comment avez-vous réagi à votre désignation pour la présentation ?

J’ai été très surprise et flattée. Dans un premier temps, j’ai pensé : «ça va pas ? !». Mais très vite, je me suis dit que j’allais essayer parce que ça m’amuse beaucoup. Etre maîtresse de cérémonie, c’est un truc qui me faisait rêver quand j’étais petite fille.

 

Quel est le programme ?

Il y aura des sketches en live avec certains historiques de la chaîne. En plateau, il y aura notamment Frédérique Bel, Antoine de Caunes, Jamel Debbouze, Stéphane De Groodt… Il y aura aussi des magnétos sous forme de détournements d’émissions. Sans oublier la musique, avec des lives exclusifs, avec Beth Ditto ou Marion Cotillard !

 

Est-ce que l’animation de cet anniversaire peut vous servir de " tremplin" aux Césars ?

Non. Quand j’étais petite je regardais les Césars et je rêvais de les présenter. J’ai toujours eu envie de ce rôle de maîtresse de cérémonie. Je serai ravie un jour peut-être de présenter les Césars mais franchement aujourd’hui je pense que je ne serais vraiment pas légitime du tout étant donné que je n’ai jamais rien fait au cinéma. Je ne considère pas cette soirée comme un tremplin pour les Césars, ce serait hyper présomptueux.

 

Le souvenir le plus marquant de vos années au «Grand journal» ?

Ça me fait rire quand on me dit «vos années au Grand journal», alors qu’il n’y en a eu que deux, ça me donne l’impression d’être José Garcia. Je n’ai pas vraiment un souvenir, c’est plus une impression. Ce que j’ai préféré, ce sont les moments de complicité qu’on peut avoir en direct, un fou rire… J’en ai eu beaucoup, particulièrement avec Augustin (Trapenard). Quand la complicité prend le pas sur le texte qu’on a prévu, qu’un mot te fait partir, c’est ça le meilleur. Quand ça dérape, mais en bien évidemment.

 

On entend souvent parler de "l’esprit Canal". Est-ce que selon vous il y a un "esprit Canal" et si oui c’est quoi ?

Franchement je ne pense pas qu’il y a ait vraiment un « esprit Canal ». En tous les cas je ne sais pas ce que c’est.

 

Est-ce que c’est une grande famille Canal ?

Bien sûr que non ! Enfin je ne sais pas ce que ça veut dire. « L’esprit Canal », « La grande famille Canal », c’est vraiment pas mon vocabulaire alors je ne sais pas. Ce n’est pas péjoratif que de dire que ce n’est pas une grande famille. Déjà une grande famille on connaît le monde, moi je ne connais pas tout le monde à Canal. Si je croise quelqu’un de Canal+ que je ne connais pas je ne vais pas lui sauter dans les bras parce qu’il travaille dans la même boîte que moi. Moi j’ai toujours été très bien traitée, j’ai même été formidablement traitée, mais de là à dire que c’est une grande famille faut pas exagérer... Ils ne viennent pas m’apporter des soupes dans mon lit quand je suis malade.

En fait Canal c’est tellement grand qu’on ne peut pas en parler comme d’une entité. Ce que j’ai vécu à Canal c’était super, c’était très sympa, mais je ne connais pas Canal dans son intégralité.

 

Vous avez 27 ans, presque le même âge qu'elle, est-ce que vous avez des souvenirs des premières années de la chaîne ? Est-ce que comme tous les ados de l’époque vous la regardiez ou rêviez de l'avoir?

Fallait que je l’ai, mais je ne l’ai jamais eue. Mais je la voulais à tout prix. J’avais des copines qui l’avaient qui disaient « j’ai vu ça hier sur Canal… » moi ça me faisait complètement rêver. En plus quand on est petit on adore la télé. Mais déjà je n’avais pas forcément le droit de regarder le télé ou pas tout le temps, et  quand j’avais le droit, j’avais pas le droit de regarder Canal parce qu’on l’avait pas, donc c’était vraiment l’interdit dans l’interdit. Mais ça me fascinait pas mal, comme tout ce qu’on nous interdit…

 

Avez-vous des projets au cinéma ? Beaucoup de vos collègues Miss Météo au Grand Journal sont passées sur grand écran, est-ce que ça fait partie de vos projets, de vos envies ?

Oui, mais moi j’ai du mal à me projeter. Pour l’instant je suis sur cette soirée anniversaire et j’ai du mal à envisager l’avenir même à assez court terme. Chaque chose en son temps. J’aimerais bien m’essayer au cinéma mais quand on a jamais fait un truc on sait pas si ça correspond vraiment.

 

Vous n’avez pas déjà fait de la comédie ?

Au théâtre oui. Mais en tant que comédienne j’ai vraiment quasiment rien fait. J’ai joué dans deux courts métrages d’étudiants, deux pubs et voilà. Donc j’ai pas du tout l’expérience du cinéma et ça m’attire. C'est sûr que j'ai très envie d’essayer mais on verra.

 

Est-ce que ça vous manque des fois le Grand Journal ?

Pas encore parce que ça s’est terminé il n’y a pas très longtemps. C’est vrai que je me suis vraiment éclatée. J’ai adoré faire la météo.

 

C’est quoi les qualités indispensables d’une bonne Miss Météo ?

C’est de prendre du plaisir en le faisant. D’être contente d’être là. Il ne faut pas que le stress prenne le pas sur tout le reste parce que les téléspectateurs ont envie de voir quelqu’un qui s’amuse.

 

L'Anniversaire, Canal+, mardi 4 novembre à 20h55.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles