In the Flesh : des zombies si humains

La série met en scène un jeune zombie qui revient dans son village natal.[bbc_drama_productions]

Sensible et politique, la série de zombies anglaise revient ce lundi soir sur Canal+ Séries.

 

Une trêve fragile après le chaos. Quelques années après la sanglante Résurrection qui avait opposé des hordes de morts-vivants à des milices d’humains, le gouvernement britannique tente de réintégrer les zombies dans la société.

Le traitement est radical. Les créatures, désormais nommées «victimes de mort partielle» sont traitées par injections médicamenteuses et se couvrent de pommade et de lentilles afin d’embellir leur visage décomposé.

Malgré les efforts, la défiance des ­vivants reste grande face aux «pourris». Kieren Walker est confronté à ce racisme lors de son retour dans la ­petite bourgade de Roarton. Suicidé, le jeune homme se heurte aux préjugés qu’il rencontrait dans sa vie.

In The Flesh est loin des boucheries de The Walking Dead. Sacrée meilleure mini-série dramatique aux Bafta 2014, cette création sensible et brutale dénonce l’intolérance et l’exclusion à travers la figure des zombies. 

In The Flesh, lundi 15 décembre, saison 2, ép. 1 et 2, Canal+ Séries, 20h50.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles