Stevie Wonder, génie de la soul

[Kevin Mazur/Wire]

Il est l’incarnation vivante de la soul. Stevie Wonder influence aujourd’hui encore profondément la musique pop américaine.

 

Ses tubes planétaires ont fait danser le monde : «Isn’t she lovely», «You are the sunshine of my life» ou encore «I just call to say I love you», Stevie Wonder a vendu plus de 100 millions de disques. Un Oscar, une trentaine de grammy awards, "l’ami" de Barack Obama est acclamé à travers le monde depuis plus de 50 ans. Le documentaire "Stevie Wonder, soul genius" retrace son histoire et son ascension vertigineuse.

A sa naissance, c’est un défaut en oxygène dans sa couveuse qui le rend aveugle à vie. C'est un miracle qu'il ait survécu et il se plait à croire qu’il doit cette survie à une bonne étoile, une croyance qui nourrit la force intérieure qui le porte depuis son enfance. Cette dernière est "heureuse", malgré le froid et la faim qui touchaient sa famille très pauvre.

Il débute sa carrière musicale à l’âge de 11 ans, découvert par Ronnie White, membre des Miracles qui le présentera à Berry Gordy, le seigneur de la Motown derrière les plus grands talents musicaux depuis les années 1960. A cette époque, Stevie Wonder fait danser les fidèles d’une église pentecôtiste, en chef d’un choeur d’adultes, déjà génie tout puissant de la musique derrière son orgue Hammond...

 

Stevie Wonder, soul genius, Arte, samedi 11 avril  à 22h35.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles