Intrusion : une série trouble et angoissante

Jonathan Zaccaï interprète un pianiste qui sombre peu à peu dans la folie.

Arte diffuse ce soir une mini série kafkaïenne sur un pianiste victime de phénomènes inquiétants. Entre mystère et paranoïa, Intrusion ravira les fans du genre.

 

C’est un homme aux portes de la folie. Pianiste de talent, Philippe Kessler est soudain pris de troubles quelques jours avant la représentation d’un récital à l’opéra. Le musicien affronte d’atroces migraines et d’étranges hallucinations.

Un gamin muet qu’il est seul à percevoir semble le talonner tandis que les yeux du bébé d’une amie se voilent de noir à son approche. Sa mère, pour sa part, le confond avec son frère jumeau, décédé enfant. Si ces phénomènes n’étaient pas assez angoissants, son piano semble toujours désaccordé.

Malgré le soutien de sa compagne et de son meilleur ami, Philippe est à cran. Le soir de la représentation, le musicien est alors victime d’un étrange choc. Pyrénées d’or au Festival de Luchon, Intrusion est un thriller remarquable. Cette minisérie en trois épisodes propose une plongée kafkaïenne dans la vie d’un homme tourmenté.

Jonathan Zaccaï livre une interprétation fiévreuse et tendue de Philippe. Entre polar psychologique, épouvante et conflit d’identités, sa descente aux enfers captive le spectateur.

Intrusion, saison 1, Arte, jeudi 28 mai, 20h50.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles