Un documentaire lève le voile sur la Scientologie

Alex Gibney a recueilli les témoignages d'anciens membres de l'église de Scientologie. [© 2015 HBO]

Il a fait l’effet d’une bombe aux Etats-Unis. Dans le documentaire Scientologie, sous emprise, qui s’inspire du best-seller du journaliste Lawrence Wright, Devenir clair : la scientologie, Hollywood et la prison de la foi (éd. Piranha), le réalisateur Alex Gibney tente de dévoiler les dessous du fonctionnement de l’église de scientologie.

Pour ce faire, il commence par une présentation de son fondateur, L. Ron Hubbard, un auteur de science-fiction qui, dans les années 1950, a créé ce mouvement, devenu une des sectes les plus secrètes, mais aussi les plus puissantes aux Etats-Unis. Il a également recueilli les témoignages de plusieurs anciens adeptes, dont le réalisateur et scé­nariste Paul Haggis (Collision), mais aussi d’ex-membres de l’exécutif ayant ­côtoyé de près David Miscavige, le successeur de L. Ron Hubbard à la tête de l’église.

Diffusé en mars dernier sur la chaîne américaine HBO (la seule à avoir accepté de le produire), le documentaire a passionné plus de 8 millions de téléspectateurs. En septembre dernier, trois Emmys Awards ont récompensé le travail d’Alex Gibney. Une satisfaction pour le réalisateur, que la secte tente aujourd’hui de décrédibiliser par tous les moyens. 

Scientologie, sous emprise, Canal+, le 11 novembre à 20h55

À suivre aussi

Dwayne Johnson est hilarant dans un rôle à contre-emploi.
Télévision Le film à voir : Jumanji, bienvenue dans la jungle
Séries Helen Mirren éblouissante dans «Catherine The Great»
Télévision «Hello, la nuit LGBTQ» se consacre au coming-out ce 26 novembre sur Canal+

Ailleurs sur le web

Derniers articles