Roland-Garros : Simon a fait le dos rond

Gilles Simon s'est défait de son compatriote Lucas Pouille pour se hisser au 2e tour de Roland-Garros. Gilles Simon s'est défait de son compatriote Lucas Pouille pour se hisser au 2e tour de Roland-Garros.[GLYN KIRK / AFP Photo]

En délicatesse avec son cou et son dos depuis plusieurs semaines, Gilles Simon a bien négocié son entrée en lice face à son compatriote Lucas Pouille tout en rassurant sur son état physique. Au prochain tour, le n°1 français sera opposé au Slovaque Martin Klizan.

 

Gilles Simon a assuré autant qu’il a rassuré. Longtemps incertain pour ces Internationaux de France 2015, le n°1 tricolore n’a pas manqué, lundi, sa remise en action pour écarter son compatriote Lucas Pouille (3-6, 6-1, 6-2, 6-4).

Le Niçois a néanmoins connu un certain retard à l’allumage. Sans doute encore un peu tracassé par ses douleurs au cou et au dos, qui l’avaient contraint d’abandonner à Rome et de déclarer forfait à Nice, il est apparu moribond et a été sérieusement chahuté par Pouille dans la première manche.

Mais tout est finalement rentré dans l’ordre pour "Gillou", bien aidé par le nouveau petit protégé de Yannick Noah et notamment sa flopée de fautes directes (50 contre 28).

"Lucas a attaqué fort. Mais au début du 2e set, la dynamique s’est inversée. J’ai ensuite réussi à le contrer plus efficacement", a expliqué Simon soulagé également sur son état physique. "Il y avait quelques inquiétudes, mais ça va. Et normalement, ça ira de mieux en mieux."

De bon augure donc avant de retrouver le Slovaque Martin Klizan au prochain tour. Pour Lucas Pouille, l'effet Yannick Noah attendra.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles