US Open : le défi majeur de Tsonga

Depuis le début de l'US Open, Jo-Wilfried Tsonga n'a perdu aucun set.[KENA BETANCUR / AFP]

Vainqueur de Benoît Paire en huitième de finale dimanche, Jo-Wilfried Tsonga va tenter de se hisser dans le dernier carré de l’US Open mardi contre le tenant du titre Marin Cilic.

 

Il est au pied d'un mur. Jo-Wilfried Tsonga, qui affrontera Marin Cilic mardi, à l’occasion d’atteindre pour la première fois de sa carrière les demi-finales de l’US Open. Un monde encore inconnu pour lui à Flushing Meadows, alors qu'il a déjà atteint le dernier carré à l’Open d’Australie, à Roland-Garros et à Wimbledon.

Et le 18e joueur mondial, et désormais n°4 français, aura fort à faire face au Croate, qui n’est autre que le tenant du titre et qui mène par quatre victoires à une au bilan de leurs confrontations. "Le prochain match sera révélateur de mon niveau, mais j’aborde ce genre de matchs avec beaucoup plus de sérénité qu’avant", a-t-il admis.

 

 

 

Aucun set perdu en quatre matchs

Néanmoins, le Manceau aura des arguments à faire valoir. Depuis le début de la quinzaine à New York, celui qui a écarté dans l’ordre Nieminen, Granollers, Stakhovsky et Paire, n’a perdu aucun set, ni jeu de service. Et avec seulement 7h20 au total passées sur les courts, il arrive frais.

Son parcours n'est pas sans rappeler celui realisé en juin dernier à Roland-Garros. Auteur d'une saison castastrophique sur terre battue, Jo-Wilfired Tsonga avait surpris son monde en s'invitant presque sans jamais trembler en demi-finale, où Stan Wawrinka, le futur vainqueur, a mis un terme à son aventure aux Internationaux de France. C'est à peu près la même chose qu'il se passe aux Etats-Unis. Hormis son quart à Montréal, le Français n'a pas brillé à Cincinnati, ni à Winston Salem. Le voici aux portes du dernier carré d'un autre tournoi du Grand Chelem.

 

 

"C’est encourageant pour la suite. Mais je ne vais pas sortir les confettis. L’important, c’est de gagner les matchs et pour l’instant, je le fais, se satisfait Tsonga. Je joue bien au tennis, je me sens bien physiquement, je me sens en confiance", insiste celui qui a déjà égalé son meilleur résultat à Flushing Meadows en atteignant, comme en 2011, les quarts de finale.

A lui d'être tout aussi rigoureux qu'il ne l'a été lors de ces quatres premiers matchs pour franchir cette étape.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles