Prélèvement à la source, mode d'emploi

Par
Mis à jour le Publié le

Le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu s'appliquera, comme prévu, à partir de ce mardi 1er janvier. Pour mieux comprendre ce qui va changer, voici un mode d'emploi.

Au printemps dernier, vous avez comme tous les ans déclaré vos revenus (en ligne ou sur papier). Vous aviez alors jusqu'au 15 septembre pour choisir votre taux. Soit vous pouviez conserver le taux personnalisé, calculé sur la base de la dernière déclaration de revenus de votre foyer, soit choisir un taux individualisé - par exemple pour les couples, chacun fait taux à part dans le foyer, et paie ses impôts selon ses propres revenus -, soit préférer un taux neutre, plus confidentiel, qui prend en compte uniquement le salaire. Dans ce dernier cas, votre employeur ne sait rien des revenus de votre foyer, mais vous devez régulariser votre situation chaque année auprès de l'administration fiscale.

Au mois d'octobre, ce taux a ensuite été transmis à votre entreprise pour qu'en janvier 2019 tout soit prêt. Dès le mois d'octobre, certaines entreprises ont simulé des bulletins de paie «test», pour habituer leurs salariés au prélèvement à la source, en y affichant le taux et le montant de l'impôt.

Une déclaration de revenus toujours obligatoire

Dès le 1er janvier 2019, la réforme entrera officiellement en vigueur. L'impôt sera alors automatiquement prélevé de votre fiche de paie chaque mois, à partir de janvier. Autrement dit, vous ne le verserez plus directement à l'administration fiscale, c'est votre employeur qui s'en chargera.

Mais prélèvement à la source ne signifie pas fin des démarches administratives. Au printemps 2019, vous devrez toujours faire une déclaration de vos revenus de l'année 2018, contenant vos revenus imposables, ainsi que vos réductions et crédits d'impôt. En fonction de tous ces éléments, un nouveau taux sera appliqué en septembre, accompagné d'une régularisation : soit vous aurez un supplément d'impôt à verser, soit au contraire vous aurez droit à un remboursement si vous avez trop payé durant l'année.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles