Tereos, leader sur le marché du sucre, craint le Brexit

Par
Mis à jour le Publié le

Pour les entreprises qui s’approvisionnent ou vendent sur le marché britannique, le Brexit pourrait virer au casse-tête. C'est le cas de Tereos, numéro un français du sucre.

L'entreprise se prépare à voir les formalités exploser. Actuellement, l'entreprise n'a qu'une seule déclaration douanière à remplir par mois. Après le Brexit, ce sera trois ou quatre formulaires par camion. Un coût de 80 euros par véhicule.

Tereos, déjà durement touché par la crise du sucre, mise sur la frontière intelligente en cas de Brexit.

Un système informatique qui lui permettra de déclarer par avance la marchandise et ainsi respecter les délais de livraisons. Seuls les poids-lourds nécessitant un contrôle supplémentaire seront alors stoppés à la frontière.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles