Nouveaux tests sur la Seine pour les SeaBubbles

Par
Mis à jour le Publié le

Les SeaBubbles sont à l'essai, et certainement bientôt sur le marché. Six mois après avoir été suspendus, les essais des SeaBubbles ont repris à Paris, depuis le 18 mai.

Une réapparition sur la Seine. Ces petits bateaux blancs électriques, qui ont vocation à devenir des taxis fluviaux, ont dû se conformer aux règles strictes de navigation à Paris.

Désormais, ils sont capables de naviguer entre 12 et 18 km/h (comme l’impose la loi), contre 50 km/h auparavant. En prenant de la vitesse, ces embarcations s’élèvent sur leurs foils – trois arcs en fibre de verre – à 50 cm au-dessus du fleuve, ce qui leur permet de ne pas créer de vagues. 

Soutenu depuis le début par la maire Anne Hidalgo, le navigateur français Alain Thébault est désormais optimiste pour l’avenir parisien de son invention «zéro bruit, zéro pollution». Deux jours avant la présentation officielle des SeaBubbles au Salon Vivatech de Paris, «tous les feux sont passés au vert», s’est-il réjoui.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles