Bordeaux : les hôteliers en colère contre la SNCF et les grèves

Par
Mis à jour le Publié le

Les grèves à répétition des cheminots provoquent un ras-le-bol des professionnels du tourisme, qui estiment de 15 à 20 % les baisses de leur chiffre d'affaires depuis le début du mouvement. Certains hôteliers demandent des comptes à la SNCF.

Dans une lettre ouverte adressée à Guillaume Pepy, président de la SNCF, des hôteliers réclament avec ironie un dédommagement de 53.000 euros. Pour certains, un tiers de leurs chambres ont été annulés depuis le début du mouvement de grève.

«Il faut payer», estiment ces professionnels du tourisme, qui s'inquiètent pour la réputation de la France. Il faudra selon eux deux à trois ans pour redorer son image. Guillaume Pepy n'a pas encore répondu à ce courrier.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles