Réactions en chaîne après l'agression d'une enseignante

Par
Mis à jour le Publié le

C'est une affaire qui fait réagir jusqu'au plus haut sommet de l'État. Tous dénoncent l'agression de cette enseignante à Créteil par un élève, qui la menace avec une fausse arme en plein cours.

Le gouvernement prend le sujet très au sérieux et le ministre de l'Éducation nationale précise sur Twitter qu'une plainte a été déposée, qu'un élève est en garde à vue et que des sanctions disciplinaires seront prononcées.

À gauche comme à droite les condamnations sont là aussi unanimes. Pour Florian Philippot, ces images sont surtout révélatrices du sentiment de mal-être des professeurs.

Lors d'un déplacement à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), Christophe Castaner, le ministre de l'intérieur, a déploré ce geste, «totalement inacceptable».«Quand ce genre de comportement se produit contre celles et ceux qui incarnent l'autorité (...) c'est la République qui recule, c'est la République qui est menacée».

Ce qui choque et inquiète surtout les syndicats d'enseignants et des lycées, c'est la recrudescence des actes filmés et leur diffusion sur les réseaux sociaux. Des poursuites ont d'ailleurs été engagées à l'encontre de la personne qui a filmé et diffusé la vidéo.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles