Marseille : l’heure est au déblaiement

Par
Mis à jour le Publié le

Depuis lundi matin, les marins-pompiers se relaient pour chercher d’éventuels survivants coincés sous les décombres des trois immeubles qui se sont effondrés.

Le déblaiement se fait pierre après pierre avec minutie. Les Marseillais observent au loin les opérations entre choc et inquiétude. La situation à Marseille est connue depuis des années et inquiètes les habitants.

En 2015 un rapport décrivait un parc privé indigne et dégradé d’une rare ampleur. Sur les 360.000 résidences principales plus de 40.000 présentaient un risque.

Dans le quartier de Noaille, là où l’accident s’est produit, un immeuble sur deux est dans un état d’insalubrité. Dans la ville un groupement opérationnel de lutte contre l’habitat indigne a été mise en place dès 2011. Censé se réunir tous les trois mois, le groupe ne s'est pas retrouvé depuis plus d’un an et demi.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles