Qui sont les «Barjols», ces membres d'ultra droite qui voulaient s'en prendre à Macron ?

Mis à jour le Publié le

Un des 6 membres du groupe d'extrême droite radicale «Les Barjols» a rejoint la Moselle, alors que le président avait annoncé sa semaine d’itinérance pour le centenaire de la Première Guerre mondiale. Tous ont été arrêtés, suspectés de préparer un attentat contre le président.

La DGSI a décidé d'arrêter ces suspects qui avaient manifestement décidé de s'en prendre au chef de l'État. Ils se font appeler les «Barjols», nom donné aux légionnaires lors de leur arrivée au Mali. Leur credo : «Ici l'action est la solution».

Les membres de ce groupe ont 50 voire 60 ans et plus, et la préparation d'un acte terroriste peut être vu comme un engagement fort. L'ultra droite radicale recouvre plusieurs groupes en France, mais tous ont une même motivation : l'impression d'un État décadent sur fond de sentiments complotistes.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles