La Bretagne perd 2.000 m² mais gagne 8 habitants

Mis à jour le Publié le

Le 1er janvier prochain, la Bretagne va rétrécir : elle perdra 2.000 m² mais gagne huit habitants. Au cœur de cet imbroglio, un lieu-dit d'une quinzaine d'habitants, La Lamberdais, tiraillé entre deux territoires : Bretagne et Pays de la Loire. 

Le petit village est à cheval sur deux communes, l'une bretonne, l'autre loirienne. Deux maisons du village, sur les huit qu'il compte, sont en Pays de la Loire. Tout cela est la conséquence de l'évolution des habitats.

En effet, après la Révolution, à l'heure de la naissance des départements, la délimitation avait été faite en tenant compte de l'usage des bâtiments : habitation ou bâtiments agricoles.

Mais certains hangars ont par la suite été réhabilités en maison, et c'est ainsi que des habitants du même village ne vivaient pas dans le même département ni la même région, entraînant ainsi des surcoûts pour les communes et des tracasseries administratives pour les habitants. Apres deux ans de négociations, au 1er janvier, ce sera la fin de cette incongruité.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles