Manifestation violente à Marseille après l'effondrement des immeubles

Par
Mis à jour le Publié le

À Marseille, 10 jours après l'effondrement de deux immeubles délabrés où 8 personnes sont mortes, des milliers d'habitants «en colère» ont défilé jusqu'à l'hôtel de ville, où la tension est montée entre manifestants et forces de l'ordre.

Jets de barrières, de fumigènes, et de pétards... La tension est montée entre manifestants et forces de l’ordre. Vers 21h mercredi, la marche de la colère s'est même transformée en guérilla urbaine. Devant la mairie, 200 à 300 personnes ont été dispersées par la police, sans ménagement.

Cinq personnes ont été interpellées lors de cette marche qui se déroulait jusqu’ici dans le calme. Avant ces incidents, 8.000 personnes étaient venues manifester leur colère après l’effondrement meurtrier des immeubles rue d’Aubagne. Ils visaient principalement Jean-Claude Gaudin, le maire de la citée phocéenne.

Dans cette manifestation, de nombreux messages ont dénoncé la responsabilité de la mairie. Cette marche était aussi l’occasion de rendre hommage aux huit victimes du drame. Leurs portraits ont été brandis et applaudis par la foule. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles