Encore une cinquantaine de points de blocage à la Réunion

Par
Mis à jour le Publié le

A la Réunion, la situation reste particulièrement tendue. En ce cinquième jour de mobilisation des gilets jaunes, les violences ne baissent pas sur l'île, malgré le couvre-feu décrété par la préfecture.

L'île de la Réunion tourne au ralenti, comme à Saint-Denis. Ce mercredi, les routes étaient encore bloquées. Les habitants prennent leur mal en patience.

Les stations-service commencent à souffrir de ces blocages : la plupart sont à court de gaz et certaines manquent d'essence et de gazoil. Le président du Conseil Général de la Réunion, Didier Robert, a obtenu de l'État le gel pour trois ans des taxations sur les carburants.

Malgré le couvre-feu instauré dans quatorze des vingt-quatre communes de l'île, la Réunion reste sous tension. Après une nouvelle nuit de violences urbaines sans précédent depuis trente ans, on compte trente-huit interpellations la nuit dernière et seize blessés du coté des forces de l'ordre. Au total, depuis le 17 novembre, seize policiers et quatorze gendarmes ont été blessés, dont un grièvement.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles