Violences à Paris : comment les casseurs se sont infiltrés

Par
Mis à jour le Publié le

L’acte 2 de la mobilisation des gilets jaunes a tourné au chaos à Paris ce samedi. Des milliers de manifestants se sont rendus sur les Champs-Elysées malgré l’interdiction, où de nombreux heurts ont éclaté.

La plus belle avenue du monde s'est transformée en terrain d’affrontement entre casseurs et forces de l’ordre. C’est le scénario que redoutaient les autorités et qu’elles n’ont pas pu éviter. Des dizaines de casseurs se sont infiltrés avec des gilets jaunes sur le dos, impossible de les distinguer des manifestants pacifiques.

Pourtant, 3.000 policiers et gendarmes avaient été mobilisés pour contenir les débordements avec une seule consigne, éviter les dommages collatéraux.

Ce face à face a duré toute la journée. Au total, 60 personnes ont été interpellées et placées en garde à vue suite à ces affrontements.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles