Gilets jaunes : déplacement mouvementé pour la ministre des Outre-mer Annick Girardin

Par
Mis à jour le Publié le

À peine arrivée sur l'île de la Réunion, la ministre des Outre-mer a été huée par des gilets jaunes. Pourtant, c'est la première fois qu'un membre du gouvernement se rend sur un point de blocage.

Ils étaient des centaines sur ce barrage près de l'aéroport et, très vite, Annick Girardin a dû faire face aux revendications : «Je n'ai plus rien, que ce soit au niveau du salaire ou dans le frigidaire», lui a expliqué une habitante.

La ministre a affirmé entendre «le ras-le-bol général» et s'est dit prête à négocier. Elle a annoncé un plafonnement immédiat des prix du carburant, et promis d'autres mesures pour améliorer le pouvoir d'achat des Réunionais. Car au-délà du carburant, c'est le coût de la vie sur l'île qui attise la colère. Plus de 40% de la population vit en-dessous du seuil de pauvreté.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles