Gilets jaunes : quand l'exécutif rame, l'opposition danse

Par
Mis à jour le Publié le

Alors que l’exécutif est en difficulté, l’opposition saisit la balle au bond. Si les élus se défendent à gauche comme à droite de toute récupération politique, chacun voit en la révolte des gilets jaunes un moyen de prendre l’ascendant dans le débat démocratique.

Si les gilets jaunes ont des revendications tous azimuts, dans le camp de l’opposition on foisonne d’idées pour faire perdurer le mouvement. Jean-Luc Mélenchon par exemple a appelé les militants à se constituer en Assemblée citoyenne à chaque point de barrage.

Marine Le Pen, de son côté, appuie là où cela fait mal : la fracture entre les Français et leurs dirigeants est profonde, selon elle. La présidente du Rassemblement National ne voit qu’une seule issue possible : la dissolution de l’Assemblée nationale.

Et le mouvement de contestation pourrait s'ankyloser un peu plus puisque le débuté François Ruffin couve l'espoir de faire renaître le mouvement Nuit Debout, afin que la contestation des gilets jaunes gagne les métropoles.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles