À quoi servent nos impôts ?

Par
Mis à jour le Publié le

Si la question du pouvoir d’achat est au cœur des revendications des gilets jaunes, on entend aussi monter le raz-le-bol fiscal. Il est vrai que la France fait partie des pays d’Europe qui taxent le plus les citoyens : les recettes fiscales représentent 48.4 % du PIB contre 40.2% en moyenne. Mais c’est aussi un pays où la protection sociale est la plus importante.

Championne d’Europe de l’impôt, la France est aussi la plus généreuse. La contribution de l’État est omniprésente de notre vie quotidienne. Pour l’éducation d’abord, de la maternelle jusqu’à 16 ans l’école est gratuite, mais elle a un coût pour l’État : 8.710 € par an pour un collégien par exemple. De la maternelle au bac, un élève coûte environ 120.000 €, et c'est l'État qui paye à 100%.

C’est aussi le cas pour notre santé. Une consultation chez le médecin coûte 25 €. Deux tiers, soit 16.50 €, sont pris en charge par l’État, 7,5 par la mutuelle si on en possède une. Reste donc 1 € à la charge du patient.

Même logique pour les médicaments. La consommation s’élève à 485 € par personne et par an. Mais on ne paye réellement qu’une partie 126 € en moyenne. Le reste est couvert par la sécurité sociale.

Enfin nos impôts financent les routes, les retraites, l’assurance chômage, les allocations familiales mais aussi les forces de polices et de gendarmerie notamment. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles