Après trois semaines de contestation, le gouvernement change de cap

Par
Mis à jour le Publié le

Le gouvernement fait un pas vers les gilets jaunes... Les taxes sur les carburants sont suspendues pour 6 mois. «On ne peut pas rester sourds», a dit le Premier ministre. Pourtant l'exécutif a longtemps fait la sourde oreille.

Fin octobre, le gouvernement présente à l’Assemblée nationale le budget 2019. Au programme : une hausse des taxes sur les carburants, qui fait du remous dans l’hémicycle.

Le gouvernement assume, à travers les mots de Gérald Darmanin : «Ce sont des choix. L'objectif c'est la prochaine génération, ce n'est pas la démagogie de l'instant.» Mais dans le pays la grogne monte et les appels à manifester se multiplient.

En pleine itinérance mémorielle pour les 100 ans de la fin de la Grande Guerre, Emmanuel Macron est interpellé, chahuté. Le 17 novembre, les gilets jaunes descendent une première fois dans la rue. Le gouvernement, droit dans ses bottes, refuse de zigzaguer. Alors une semaine plus tard, le ton se durcit du côté des manifestants.

Première inflexion du Président après un 2ème week-end chaotique : Emmanuel Macron recule et suspend les taxes pour 6 mois. Trop peu diront certains, trop tard diront les autres.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles