Gilets jaunes : le silence d'Emmanuel Macron pose question

Par
Mis à jour le Publié le

Silence délibéré ou aveu de faiblesse ? Depuis son retour d'Argentine, Emmanuel Macron réduit sa communication à de simples tweets. L'opposition l'exhorte à sortir du silence, mais le président souhaite prendre le temps de la réflexion.

Il y a un mois, Emmanuel Macron débutait son itinérance mémorielle dans le nord-est de la France. Souvent accusé de président des villes, le chef de l’État souhaitait renouer le dialogue avec la population rurale. Il se targuait alors  d’aller au contact de la colère mais un mois plus tard, les choses ont bien changé.

Depuis son retour d’Argentine, Emmanuel Macron se contente d’une communication sans le son. Hier encore, après la visite de la préfecture incendiée du Puy-en-Velay, aucune prise de parole : le chef de l'État fuit les caméras. Seuls des tweets sont publiés sur sa page Twitter.

Ce silence du président donne du grain à moudre aux élus de l’opposition qui estiment qu'Emmanuel Macron doit prendre la parole. S’exprimer serait brûler sa dernière cartouche, le président en est conscient. 

En attendant, il laisse planer le mystère sur son agenda des prochains jours. Une réunion avec des associations d’élus a déjà été annulée et son voyage en Serbie a été reporté. De quoi alimenter les spéculations sur une possible prise de parole d’ici samedi 8 décembre.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles