Gilets jaunes : tous ne sont pas apolitiques

Par
Mis à jour le Publié le

La couverture de Paris Match mettant en scène un gilet jaune revendiqué comme raciste fait polémique. D'autres manifestants seraient proches du monde politique.

Sur la couverture de Paris Match jeudi 6 décembre, on voyait Hervé Ryssen, drapeau à la main, en train de discuter avec un gendarme. Il passerait presque pour un gilet jaune comme les autres. Pourtant, loin de la ligne apolitique revendiquée par le mouvement, cet ancien membre du Front national se présente lui-même comme raciste, et a été condamné à de la prison pour des messages antisémites.

Présenté comme un gilet jaune parmi d'autres, Xavier Renou est lui aussi politisé. Ancien candidat de La France insoumise aux législatives, il est auteur d'un ouvrage sur la désobéissance civile.

Autre figure très médiatisée : Christophe Chalençon. Tantôt proche du Front national, tantôt macroniste, il était lui aussi un candidat aux législatives pour un parti centriste. Des profils qui rappellent davantage ceux de militants que de simples citoyens.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles