«Ça leur fera un souvenir»: Ségolène Royal défend l'interpellation de 151 jeunes à Mantes-la-Jolie

Par
Mis à jour le Publié le

Invitée du Grand RDV sur CNEWS en partenariat avec Les Echos et Europe 1, Ségolène Royal est revenue sur l'interpellation des 151 jeunes lycéens par les forces de l'ordre ce jeudi.

Jeudi dernier, une vidéo est devenue virale. Elle montrait une centaine de lycéens genoux à terre et les mains derrière la tête, entourés de forces de police. 

Cette arrestation qui a fait polémique faisait suite à une manifestation de lycéens à Mantes-La-Jolie. Interrogée sur le sujet, Ségolène Royal a pris la défense des policiers. 

«C’est pas mal pour leur redonner le sens de la réalité»

«Parmi ces jeunes, il n’y avait pas que des lycéens. Il y avait aussi des casseurs qui, avec une sauvagerie incroyable, ont commencé à allumer des feux un peu partout dans Mantes», a tenu à rappeler l’ancienne ministre de l’Environnement. Et d'ajouter : «Mais soyons un peu efficaces et un peu concrets. Ça ne leur a pas fait de mal à ces jeunes de savoir ce que c’est le maintien de l’ordre, la police, de se tenir tranquilles. Ça leur fera un souvenir. Et c’est pas mal pour leur redonner le sens de la réalité».

«Ces jeunes se sont effectivement retrouvés dans des postures qui choquent les plus anciens, parce que ça rappelle d’autres images», a reconnu Ségolène Royal. «Mais les policiers ont parfaitement bien réglé les choses. Il n’y a eu aucun blessé, aucun problème. C’est une bonne chose de voir de temps en temps qu’on ne laisse pas ces jeunes, ces casseurs, faire n’importe quoi, n’importe où et n’importe comment», a-t-elle insisté.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles