Les marchés de Noël perturbés après la fusillade de Strasbourg

Par
Mis à jour le Publié le

À Bordeaux, les patrouilles de police se mêlent aux visiteurs du marché de Noël. Le nombre d'entrées sur le site a été réduit : la fouille des sacs est systématique, chaque point d'accès est scrupuleusement contrôlé afin d'éviter les files d'attente, vulnérables à une attaque.

Une présence policière appréciée des bordelais. À Marseille, le plan Vigipirate a également été relevé à son niveau maximal. Les forces de l'ordre craignent une attaque mais aussi des débordements liés au mouvement des gilets jaunes.

De maière générale, les commerçants constatent une baisse de fréquentation depuis l'attaque de Strasbourg. À Paris, les allées du marché de Noël du Boulevard St-Germain, d'habitude bondées, sont maintenant quasiment désertes.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles