Daesh revendique la fusillade de Strasbourg

Mis à jour le Publié le

Deux jours après la fusillade, Daesh revendique tout juste l'attaque de Strasbourg, alors que l'assaillant vient d'être tué. Mais la revendication doit encore être authentifiée.

Il aura fallu attendre 48 heures, et la mort de l’assaillant, pour que le groupe revendique la fusillade. C’est via son agence de propagande qu'il a qualifié ce jeudi Cherif Chekatt de «soldat» de l’organisation islamiste.

Une revendication qui doit encore être vérifiée, et qui sème le trouble sur son authenticité : ces dernières années, l’organisation n’a pas hésité à revendiquer des attaques qu’elle n’avait pas commandées.

Depuis 2015, dès sa sortie de prison, Cherif Chekatt faisait l’objet d’un suivi «poussé» par les autorités qui le soupçonnaient d’être radicalisé. Un suivi qui ne l’a pas empêché de passer à l’acte mardi 11 décembre.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles