«Gilets jaunes» : partis pour durer

Mis à jour le Publié le

Eux-mêmes n’y croyaient pas lorsqu’ils ont commencé le mouvement. Un mois et demi plus tard, ces silhouettes qui se réchauffent autour du feu sont toujours là et n’imaginent pas quitter le rond-point de Senlis (Oise), occupé 24 heures sur 24.

Car au-delà des revendications, c’est la chaleur humaine qu’ils viennent chercher. Des «gilets jaunes» qui ne se connaissaient pas il y a quelques semaines et qui aujourd’hui semblent inséparables.

Après Noël, ils comptent passer le Nouvel an ensemble, unis face à l’individualisme qu’ils rejettent.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles