«Grand débat national» : le flou persiste

Par
Mis à jour le Publié le

Pensé pour mettre un terme à la crise des gilets jaunes, le grand débat national peine à se mettre en place.

Depuis le lancement de l’idée par Emmanuel Macron, les contretemps et les cafouillages s’accumulent… Ce mercredi, Édouard Philippe a tenté de rassurer. Quatre thèmes seront abordés lors de la deuxième phase de discussions qui débutera mardi prochain, dont la transition écologique, la fiscalité, l’organisation de l’Etat et des collectivités, ainsi que le débat démocratique, la citoyenneté et l’immigration.

Dès la semaine prochaine, une plateforme dédiée au grand débat nationale sera mise en ligne. Les citoyens qui le souhaitent pourront organiser des réunions locales. Un kit d’accompagnement ainsi que des stands mobiles seront à leur disposition. Des conférences régionales citoyennes auront également lieu : cent citoyens seront alors tirés au sort par région pour échanger entre eux.

Quant à l’encadrement de ces discussions, elle sera assurée par une personnalité que le premier ministre Edouard Philippe promet de désigner d’ici lundi prochain. Une annonce qui devrait coïncider avec la publication de la lettre aux Français promise par Emmanuel Macron.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles