Etudes de médecine : vers la fin du numerus clausus ?

Par
Mis à jour le Publié le

La réforme des études de santé est l'une des mesures phare du projet de loi présenté ce mercredi 13 février en Conseil des ministres.

Le texte prévoit d’augmenter le nombre de médecins formés en supprimant le numerus clausus, qui limitait le nombre de places en deuxième année de médecine. En 2018, ce quota était fixé à 13.523 étudiants, dont 8.205 en médecine.

Le nombre des médecins va-t-il automatiquement augmenter ? Pas si simple, répondent les étudiants de la fac de médecine de Nantes.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles