Jean-Luc Mélenchon condamne fermement les insultes contre Finkielkraut

Par
Mis à jour le Publié le

A l’occasion d’un point presse de son parti La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon a condamné avec fermeté les injures lancées ce week-end à l’encontre d’Alain Finkielkraut.

Le chef de file de La France insoumise a également demandé au ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, «d'assurer la protection» des députés Insoumis, présents au rassemblement parisien contre l'antisémitisme, qui ont reçu des menaces de mort.

«Nous avons le cuisant souvenir de la marche pour Mireille Knoll», a-t-il souligné lors d'une conférence de presse à l'Assemblée nationale, où la quasi-totalité des députés LFI étaient présents. «Nous avions été agressés par la Ligue de défense juive (...) et c'est nous, 11 parlementaires en écharpe, qui avions été chassés».

«Cinq d'entre nous sont sous menace de mort, quatre des personnes emprisonnées depuis plus d'un an qui voulaient me tuer avec un lance-flamme ont été libérées», a-t-il rapporté. Des menaces de mort ont été «renouvelées hier (lundi) dans le cas où nous participerions à la manifestation», raison pour laquelle Jean-Luc Mélenchon n'a pas précisé dans quel rassemblement en France il se rendra.

«Nous demandons à M. Castaner que cette fois-ci ce soient les voyous qui soient chassés, et non pas les représentants du peuple», a-t-il dit.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles