L’agriculture touchée par le phénomène du burn-out

Par
Mis à jour le Publié le

C'est une petite ferme de 63 hectares où le silence s'est installé. Un agriculteur trop seul, trop endetté et aujourd'hui ruiné : telle est l'histoire de cet exploitant près de Nantes.

La profession d’agriculteur, avec ses conditions de travail compliquées est l’une des plus exposée au risque de burn-out, voire pire, au suicide. 

En France, un agriculteur se donne la mort tous les deux jours.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles