Moselle : chèvres angora et féminisation de l'agriculture

Par
Mis à jour le Publié le

De plus en plus de femmes se lancent dans l'agriculture. Pas seulement pour poursuivre une activité classique, mais aussi pour se lancer dans des filières rares ou peu répandues.

C'est le cas d'une agricultrice de Moselle qui produit de la fibre mohair grâce à des chèvres angora. Ils sont à peine une centaine en France à pratiquer cette activité, qui est dans ce cas une bonne manière pour conjuguer agriculture et féminité.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles