Grand débat : un collégien interpelle Emmanuel Macron sur l'urgence climatique

Par
Mis à jour le Publié le

Un collégien a interpellé Emmanuel Macron sur l'urgence climatique dans le cadre du Grand débat national, jeudi 7 mars, à Gréoux-les-Bains (Alpes-de-Haute-Provence).

«Qu'est-ce que vous entendez par écologie, alors qu'encore aujourd'hui des usines peuvent déverser leurs déchets dans la mer, les pesticides polluent nos sols et donc notre alimentation, que 20.000 tonnes de déchets électroniques en Europe sont envoyés au Nigeria ?», lui a demandé Charlie, du collège de Saint-André-les-Alpes.

«Quand est-ce que vous allez réagir, puisque vous en avez le pouvoir ?», a-t-il ajouté. Emmanuel Macron lui a répondu, en appelant notamment à «aller plus fort, plus vite et plus loin» dans la transition écologique.

Elle vise à «passer d'un modèle à l'autre», a expliqué le chef de l'Etat. «Notre défi, c'est de le faire le plus vite possible. Je crois qu'on peut faire plus vite, plus fort, plus loin, en donnant plus de pouvoirs au local et en changeant de méthodes.»

Le président de la République a échangé avec 400 personnes dans les Alpes de Haute-Provence sur l'environnement. Un thème jusqu'à présent peu abordé dans le Grand débat.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles