Edouard Philippe sur les heurts à Paris : «Aucune cause ne justifie cette violence»

Par
Mis à jour le Publié le

«Aucune cause ne justifie cette violence », a lancé Edouard Philippe en réaction aux nombreuses violences survenues ce samedi 16 mars, en marge des manifestations des gilets jaunes.

«En ce moment même à Paris, hier à Paris et partout en France, des manifestations se sont tenues dans le plus grand calme, dans le plus grand respect des personnes et des biens», a-t-il déploré alors qu'il était venu remercier les forces de l'ordre pour leur travail.

«Quelques milliers de casseurs sont venus à Paris pour en découdre avec les forces de l’ordres, avec les symboles de l’Etat, avec la propriété privée, avec la démocratie, a dénoncé le Premier ministre. C’est inacceptable.»

Pillages, violences et incendies

Ce 18ème samedi de mobilisation du mouvement des gilets jaunes est marqué par de nombreuses violences opérées principalement sur l'avenue des Champs-Elysées à Paris. Pillages de magasins, dégradations et incendies, des scènes de chaos se sont produites sur la plus belle avenue du monde.  

Le Fouquet's d'où jaillissait de hautes flammes a de nouveau été la cible des casseurs cet après-midi. Le luxueux établissement avait été dégradé une première fois dans la matinée. 

Au total, 151 individus ont été interpellés à Paris.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles