Manifestations : comment les gendarmes s'entraînent

Par
Mis à jour le Publié le

Gaz lacrymogène, jets de pavés, voitures brûlées... Au centre national d'entraînement des forces de gendarmerie, tout est mis en place pour recréer l'ambiance d'une manifestation avec des intervenants violents.

Tous les trente-six mois, les escadrons de gendarmerie mobile viennent s'entraîner avec des stages de perfectionnement.

Ils sont aussi formés à l'usage des lanceurs de balles de défense (LBD), dont l'usage est controversé. Le LBD est utilisé dans un cadre très strict : seulement lorsque les gendarmes sont menacés physiquement.

Pour éviter les dérapages en manifestation, des simulations sont réalisées.

En 2018, selon des chiffres du ministère de l'Intérieur, le nombre de tirs de LBD par la police et de la gendarmerie nationale a été multiplié par trois par rapport à 2017.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles