Benjamin Griveaux : «Nous ne pouvons pas laisser une minorité violente abîmer notre pays»

Par
Mis à jour le Publié le

Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a rapporté ce mercredi 20 mars que le président de la République avait décidé une mobilisation renforcée du dispositif Sentinelle, assurée par les militaires.

Le but est de sécuriser les points fixes et statiques.

«Nous ne pouvons laisser une minorité violente abîmer notre pays et détériorer l'image de la France à l'étranger», a martelé Benjamin Griveaux.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles