Affaire Geneviève Legay : le procureur de Nice convoqué

Par
Mis à jour le Publié le

Le ministère de la Justice exige des explications de la part du procureur de Nice mis en cause dans sa gestion controversée de l'affaire de la militante Geneviève Legay, blessée fin mars lors d'une manifestation. Jean-Michel Prêtre va être convoqué par le procureur général d'Aix-en-Provence.

Le procureur de Nice va devoir s'expliquer sur les différentes versions données à l'issue de la chute de Geneviève Legay. Pour l'avocat de la septuagénaire, grièvement blessée lors de la manifestation du 23 mars dernier à Nice, cette convocation par le procureur général d'Aix-en-Provence est une bonne nouvelle. 

«On a quelqu’un qui ne rend pas honneur à la justice, qui a menti (…) Il savait pertinemment depuis le départ que les faits avaient été commis par un fonctionnaire de police», a expliqué à CNEWS Me Arié Alimi, l'avocat de Geneviève Legay.

Lors de sa conférence de presse, le procureur de Nice avait affirmé «qu’aucun geste intentionnel» n’était visible sur les images de la chute de Geneviève Legay. Quatre jours plus tard il se rétractait et reconnaissait qu'elle avait été poussée par un fonctionnaire de police.

Jean-Michel Prêtre va également devoir expliquer pourquoi il a confié l'enquête à la compagne de l'officier chargé du maintien de l'ordre ce jour-là, au risque de soulever un conflit d'intérêt.

Pour toutes ces raisons, l'avocat de Geneviève Legay demande le dépaysement de l'affaire devant un autre tribunal que celui de Nice. Une requête allant dans ce sens a été transmise auprès de la cour de Cassation.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles