Le glyphosate fait encore polémique

Par
Mis à jour le Publié le

Le sénateur UDI Pierre Médevielle va présenter au sénat son rapport d'information sur le glyphosate, ce jeudi.

Et selon son rapport, le glyphosate n'est «pas cancérogène», comme l'a affirmé le sénateur, Pierre Médevielle, dans une interview à La Dépêche. Des déclarations qui donnent le ton du rapport sénatorial sur les pesticides. 

Cette conclusion est le fruit d'une enquête menée pendant plus d'un an avec trois autres parlementaires et basée uniquement, jure-t-il, sur des données scientifiques. «J'affirme que si le glyphosate a certainement beaucoup de défauts, aucune étude scientifique ne prouve formellement sa cancérogénicité ni en France, ni en Europe, ni dans le monde», a indiqué le sénateur au journal local.

Le sénateur UDI de Haute-Garonne estime même qu'il est moins risqué que certains aliments. «Il est moins cancérogène que la charcuterie ou la viande rouge qui ne sont pas interdites (...) Nous sommes aujourd'hui dans un climat d'hystérie collective qui voudrait que l'on supprime tous les pesticides», a-t-il ajouté. Des propos qui n'ont pas manqué de faire réagir.

Le glyphosate a pourtant été classé en 2015 «cancérogène probable» par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). De nombreuses critiques se sont ainsi déja faites entendre à propos du rapport sénatorial, que certains estiment influencé par les lobbys, et notamment ceux favorables à Monsanto.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles