Les réseaux sociaux, ces nouveaux juges ?

Par
Mis à jour le Publié le

Depuis l'explosion du hashtag #BalanceTonPorc en France, les réseaux sociaux n'ont jamais autant eu la cote.

Presque deux ans après le scandale de l'affaire Weinstein aux Etats-Unis, de nombreuses femmes continuent à utiliser les réseaux sociaux pour dénoncer leurs agresseurs.

En France, Eric Brion, ex-patron d'Equidia, est visé en octobre 2017 par un tweet de Sandra Muller, à l'origine du célèbre hashtag #BalanceTonPorc, version dérivée de #MeToo. Alors consultant, Eric Brion perd presque la totalité de ses clients et porte plainte contre Sandra Muller pour diffamation.

Un tribunal 2.0 qui ne fait pas l'unanimité.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles